Fougères Agglomération

  • Fougères Agglomération, le siège, parc d'activités de l'Aumaillerie

    Fougères Agglomération, le siège, parc d'activités de l'Aumaillerie

  • Maison de l'Agglomération à Louvigné du Désert

    Maison de l'Agglomération à Louvigné du Désert

  • Future agglo de Fougères Communauté réunion du 28 juin

    Future agglo : les élus des 33 communes réunis le 28 juin au centre culturel communautaire Juliette Drouet

  • Future agglo de Fougères Communauté réunion du 28 juin

    Le 28 juin : les 3 présidents des 3 communautés de communes et la Maire de Fougères en tribune : s'adressent aux élus des 33 communes

Fougères Agglomération : le rassemblement de 33 communes

Fougères Agglomération a pris existence officielle le 1er janvier 2017

L'actu sur TV Rennes :

 
 

 

Une communauté de 33 communes, regroupant 55 210 habitants

 

Carte-Fougeres-Agglo1.jpg

Nottre communauté d'agglomération regroupe  les 33 communes de : La Bazouge-du-Désert, Beaucé, Billé, La Chapelle-Janson, La Chapelle-Saint-Aubert, Combourtillé, Dompierre-du-Chemin, Le Ferré, Fleurigné, Fougères, Laignelet, Landéan, Javené, Lécousse, Le Loroux, Louvigné-du-Désert, Luitré, Mellé, Monthault, Parcé, Parigné, Poilley, Romagné, La Selle-en-Luitré, St Christophe-de-Valains, St Georges-de-Chesné, St Georges-de-Reintembault, St Jean-sur-Couesnon, St Ouen-des-Alleux, St Marc-sur-Couesnon, St Sauveur-des-Landes, Vendel, Villamée.

Les objectifs de la communauté d'agglomération : assurer l'équilibre du territoire et ses liens de solidarité pour un développement partagé, maintenir le lien de proximité de ses services avec la population, assurer le développement économique, garantir la qualtié de vie et la qualité de l'environnement…

Les compétences :

Toutes les compétences communautaires qui forment aujourd'hui le socle des politiques et des actions des 3 communautés sont reprises au 1er janvier par la communauté d'agglomération.

Pour autant, la loi prévoit et distingue des compétences obligatoires et des compétences dites "facultatives" et "supplémentaires".
Les compétences obligatoires feront tout "naturellement" l'objet d'un transfert et d'une application immédiate au sein de la nouvelle communauté d'agglomération.
Parmi les compétences optionnelles et supplémentaires figurent des compétences déjà appliquées par les trois communautés ou l'une ou l'autre seulement des communautés (c'est le cas de la compétence Petite Enfance / Enfance / Jeunesse qui constitue l'un des piliers de l'action de Com'Onze, c'est le cas de la Santé publique à Louvigné Communauté qui a créé sa Maison médicale...)
Ces compétences transférées dans un 1er temps, au 1er janvier, feront l'objet d'évaluation endant 1 an ou 2 ans selon les cas. A l'issue de ce délai, la décision sera prise de les maintenir au sein de la nouvelle communauté d'agglo ou de les faire glisser vers les communes.

Parmi les compétences obligatoires :
- le développement économique
la future communauté d'agglomération gèrera 10 zones d'activités économiques aujourd'hui implantées sur Louvigné – Communauté et Fougères – Communauté (280 ha qui accueillent à ce jour 102 entreprises, plus 2 300 emplois)
- l'habitat,
programme local de l'habitat, revitalisation des centres bourgs, opah… gestion des 75 logements sociaux du secteur de Louvigné – du – Désert… relèveront de la compétence de la communauté d'agglo.
- l'aménagement de l'espace, les transports urbains et la mobilité
- l'accueil des gens du voyage
,
Cette compétence s'exercera sur l'aire de grand passage de La Selle-en-Luitré et les deux aires d'accueil de Fougères et Louvigné-du-Désert.
- la collecte et le traitement des déchets.
(cette compétence est déléguée aux smictom : celui  de Louvigné du Désert rejoindra l'agglomération, le périmètre du Smictom du Pays de Fougères en serait donc modifié).

Ces compétences obligatoires s'imposeront à la nouvelle communauté d'agglomération dès le 1er janvier 2017.
 

Les compétences optionnelles et supplémentaires  concernent la voirie communautaire – y compris les sentiers de randonnée – la protection et la mise en valeur de l'environnement, la gestion des équipements culturels et de sportifs,  les Petite Enfance/Enfance/Jeunessse, l'assainissement non collectif, l'animation sportive…

Les habitants conserveront les mêmes liens de proximité avec leurs services communautaires

- les équipements sportifs et de loisirs communautaires seront placés sous une gestion commune : L'Aquatis, base de plein air de Chênedet, centre hippique de Montaubert, plan d'eau de Galaché, complexe sportif de St-Georges de Reintembault)

- de même que les équipements et services culturels tels que les médiathèques communautaires, le conservatoire de Fougères Communauté et l'École de Musique de Louvigné – Communauté, le centre culturel Juliette Drouet – théâtre Victor Hugo – L'Espace Aumaillerie…

- les services de proximité apportée sur le territoire de la future agglomération, ce sont aussi : les Accueil de Loisirs sans hébergement (de St-Jean / Couesnon, St-Georges- de – Chesné, St – Ouen – des Alleux, Louvigné - du - Désert, St – Georges – de – Reintembault), la maison médicale de Louvigné du Désert.

D'ici à 2020, de nouvelles compétences s'imposeront : la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations en 2018, l'assainissement collectif et l'eau potable en 2020.

Trois pôles administatifs pour maintenir la proximité

Agglo-Pôles-adminsitratifs-version-web.jpg

Le personnel des 3 communautés de communes est regroupé au sein de services réorganisés (170 salariés). « Il ne s'agit pas, a rappelé Bernard Marboeuf, de superposer des services mais bien de mutualiser les services actuels pour créer une organisation efficace »

La gouvernance

Le conseil d'agglomération est composé de 55 élus titulaires (représentants des 33 communes) et de 29 élus suppléants.

Agglo-conseil-salle-2.jpg

Chaque commune est représentée par un élu titulaire au moins. Compte tenu de leur poids démographique : Louviigné du Désert compte 4 représentants, Fougères en compte 18, Lécousse et Romagné disposent de 2 élus titulaires.

Les communes ne disposant que d'un seul siège, bénéficient par ailleurs d'un siège de suppléant.

Les élus communautaires ont désigné leur président (Bernard Marboeuf, maire de Lécousse) et leurs 12 vice-présidents.