Plan Climat Air Energie Territorial / Vous avez la parole

Plan Climat Air Energie Territorial / Vous avez la parole

Un questionnaire ouvert à tous

- Vous pouvez participer jusqu'au 26 mai 2019 -

Fougères Agglomération élabore actuellement son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET).

Il s'agit d'un outil de planification ayant pour objectif de lutter contre le changement climatique.
Il vise ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et des polluants atmosphériques, ainsi qu’à améliorer l’efficacité et la sobriété énergétique du territoire.

Un questionnaire est lancé par Fougères Agglomération autour de ces thèmes : il a pour but de recueillir votre ressenti sur les sujets traités par le PCAET, afin d’orienter les actions envers la population en fonction de vos besoins.

La finalité de cette consultation est d’enquêter sur le ressenti et les besoins de la population pour orienter les actions du PCAET. Dans le respect de vos données personnelles, ce questionnaire est conforme au Règlement Général de Protection des Données (RGPD). Nous garantissons l’anonymat de la personne qui a répondu. Nous conservons cependant les adresses IP pour analyses potentielles en cas de sollicitation par le procureur (en cas de propos répréhensibles par la loi). Les données seront conservées par la collectivité selon leur durée d’utilité administrative, dans l’exercice des missions du service Environnement de Fougères Agglomération et de ses droits. Elles seront ensuite éliminées.

Accéder au questionnaire en ligne

Vous pouvez aussi le télécharger :
 

Vous téléchargez, vous le remplissez en version papier et vous le retournez (par voie postale ou dépôt à l'accueil) :
- service environnement, Maison de l'Agglomération, 7 rue d'Alsace, 35420 Louvigné-du-Désert
- ou à l'accueil de Fougères Agglomération, 1 rue Louis Lumière, parc d'activités de l'Aumaillerie, CS 70665 - La Selle-en-Luitré, 35306 Fougeres Cedex

 

Environnement-PCaet-PAGE-ACCUEIL-1.jpg

                

 

En 2018, un diagnostic a été établi qui porte sur nos usages locaux en matière de consommation d’énergie, notre production potentielle de gaz à effet de serre, nos modes de déplacements, notre capacité à répondre aux objectifs de la loi de transition énergétique.

 

Quelques éléments extraits de ce diagnostic :

> L’habitat constitue notre 1er poste de consommation énergétique

Notre territoire compte 26 740 logements dont 66% de maisons individuelles.
> 67% de «nos» Bâtiments sont considérés comme «énergivores».
Plus de 5 000 ménages se trouvent en situation de précarité énergétique soit 10% des foyers.
(Fougères Agglomération a mis en place des aides à la rénovation notamment énergétique - lire par ailleurs)

 

Envir-PCAET--forêt1.jpg

Nous disposons d’un patrimoine naturel exceptionnel... C’est une chance et une responsabilité. Notre photo : la forêt de Fougères.
En France, chaque année, nos forêts séquestrent l’équivalent de 12% des émissions de gaz à effet de serre.

>  Quelle énergie privilégions-nous pour «nous chauffer» ?
- à  31 % les habitants de Fougères Agglomération « se chauffent» au gaz
- 30% disposent d’un mode de chauffage électrique
-  25% «se chauffent» au fuel et gpl
- 14% optent pour le chauffage au bois.
Nous savons qu’en réduisant de 1° la température de nos logements et bâtiments, nous pourrions économiser 7% de nos consommations énergétiques.

> Les transports constituent notre 2è poste de consommation énergétique

>  Nos déplacements : si tous les habitants de Fougères Agglomération alignaient l’ensemble de leurs déplacements «bout à bout» : cela représenterait une distance totale cumulée d’environ 439 000 km.par an (soit près de 11 fois le tour de la Terre).
> Nous effectuons  69% de nos déplacements en voiture.
> 87% de nos trajets domicile / travail s’effectuent en voiture individuelle.
> La marche représente 21% de nos déplacements.
>  Les transports en commun : 3%
>   Les déplacements à vélo représentent eux aussi 3%.

 

Parmi les objectifs du PCAET,
la réduction de nos consommations d’énergies.

Réduction des consommations conjuguée à l'augmentation de la part des énergies renouvelables.

> Les énergies renouvelables représentent actuellement 6,6 % de notre consommation énergétique
> Pour l’essentiel, il s’agit du bois et de combustibles bio-masse (90% aujourd’hui des énergies renouvelables consommées localement).
 > Le solaire photovoltaïque représente 9% de ces énergies.

> Notre production locale de gaz à effet de serre :
552 kilos-tonnes CO2e /an*
>  dans nos vies quotidiennes
> 18% de nos émissions de gaz à effet de serre sont liés aux transports (voyageurs et fret) qui représentent le 1er poste d’émission de gaz à effet de serre.
> 11% de nos émissions sont dûes à l’habitat (2è poste d’émission)

> par nos activités économiques
Les activités économiques produisent 70% de nos émissions de gaz à effet de serre (dont 59% liés aux activités agricoles).

Des gestes simples
qui contribuent à la protection de notre planète

Envir-PCAET-bocage-forêt1.jpg

Notre bocage, une richesse de notre patrimoine naturel, écologique, paysager...

Saviez-vous que la facture énergétique moyenne d’un ménage correspond à environ 8,5% de son budget annuel (autour de 2 900 €/an).

>  Il existe des gestes tout simples qui nous permettent d’économiser l’énergie...

Par exemple :
> Eteindre les appareils en veille : permet de consommer 10% d’électricité en moins.
Chaque foyer compte entre 15 et 50 équipements que nous laissons  en veille. L’énergie ainsi consommée chaque année en France, par des appareils en veille 24h /24, correspond à la production d’au moins un réacteur nucléaire (source : Etude AFP - Powermetrix).
La consommation annuelle d’une box internet, allumée en permanence est équivalente à celle d’un réfrigérateur.
> De même : visionner 1 heure de vidéo en ligne en HD consomme autant, voire plus, qu’un réfrigérateur pendant 1 an (source : rapport cliking clean - Greenpeace janvier 2017).
> Privilégier le mode «éco» du lave-vaisselle permet d’économiser 45% d’électricité.
> Couvrir casseroles et poêles pendant la cuisson : permet de consommer jusqu’à 4 fois moins de gaz ou d’électricité.