Quelles solutions pour optimiser les services de transports publics ? Une étude régionale dessine un plan de marche

Quelle solutions pour optimiser les services de transports publics ?

Une étude régionale dessine un plan de marche

Transports-réunion-région-Lahellec.jpg
Gérard Lahellec, Vice-président du conseil de la Région Bretagne et délégué aux Transports et aux Mobilités a présenté l'étude

Depuis le Pays de Fougères, une grande partie de nos déplacements nous font regarder en direction de Rennes. Avec l'ouverture de la ligne LGV en juillet dernier, la mise en service en 2020 de la nouvelle ligne de métro rennaise et la création de la station Cesson – Viasilva… nos modes de « connexions » avec la métropole notamment sont appelés à être optimisés. Comment ? Pour quels besoins ? Dans quels délais ?

Une étude régionale menée entre décembre 2016 et juillet 2017 a porté sur l'offre de transports proposée aux habitants du Pays de Fougères, les besoins et les attentes des résidents et des élus… Elle apporte surtout un certain nombre de préconisations dont, pour l'essentiel, la mise en œuvre est annoncée à court terme.

Ces préconisations ont été présentées publiquement ce mardi 21 novembre par Gérard Lahellec, Vice-président du conseil de la Région Bretagne et délégué aux Transports et aux Mobilités.

Parmi les annonces qui marqueront prochainement l'offre de mobilité en Pays de Fougères : la création en septembre 2018 d'une offre de liaisons rapides entre Fougères et Rennes (sa gare ferrioviaire) qui permettront d'assurer 13 allers-retours quotidiens Fougères – Paris / car - train.

L'étude a été menée en partenariat avec Fougères Agglomération, la Ville de Fougères et Couesnon Marches de Bretagne.
L’un de ses objectifs portait notamment sur l’enjeu de la connexion à la gare de Rennes et aux bénéfices attendus de l'ouverture de la ligne à grande vitesse en juillet dernier… Mais aussi, à moyen terme, l’ouverture de la nouvelle ligne de métro rennaise (et la création de la station Cesson – Viasilva à l'entrée Nord-Est de la métropole).

Au centre des échanges de cette réunion et au coeur des préconisations prévues à court et moyen terme, ce n'est « pas encore » le train qui (re)fait son apparition dans le paysage de nos offres de transports. Mais ce sont des solutions routières - « train sur roues »- qui permettent le plus rapidement possible, le plus confortablement possible et pour un prix très abordable de rejoindre la gare de Rennes et notamment la liaison vers Paris (mais aussi les correspondances ferroviaires intra-Région).

Nos usages dans le mode de liaison ferroviaire vers Paris ont évolué, semble-t-il. Le réseau TER Fougères – Laval avec ses 11 500 voyageurs / an a vu sa fréquentation baisser de 20,7 % au cours des ces 2 – 3 dernières années.

Le développement de l'offre de liaison via Rennes semble donc plus adapté.

 

Paris plutôt via Rennes que Laval
et un car « haut de gamme » en liaison rapide pour rejoindre le rail

Transports-Bus-liaison-rapide-Elus.jpg

Dans la car modèle des futures liaisons rapides vers Rennes.
De gauche à droite : Bernard Marboeuf président de Fougères Agglomération et conseiller régional, Louis Feuvrier, Maire de Fougères, Gérard Lahellec, Vice-président du conseil de la Région Bretagne, délégué aux Transports et aux Mobilités, Patrick Manceau, vice-président de Fougères Aggloémration, délégué aux Transports et à la Mobilité, Evelyne Gauthier- Le Bail, conseillère régionale, adjointe au maire de Fougères.

Louis Feuvrier Maire de Fougères, Gérard Lahellec, Vice-président du conseil de la Région Bretagne et délégué aux Transports et aux Mobilités
 

L'offre passera notamment par une optimisation importante de la ligne 9a (Fougères – Rennes – Fougères) laquelle avec ses 413 500 voyageurs annuels,s'affirme logiquement comme un vecteur majeur de nos liaisons avec la métropole. Que ces trajets concernent la vie professionnelle, le loisir, les études, la nécessité de rejoindre la gare…

Dès l'été ou la rentrée 2018, la région prévoit :

- le doublement des liaisons quotidiennes sur cette ligne (69 liaisons quotidiennes sont prévues en semaine, 28 le samedi et 16 le dimanche).

- la création de liaisons rapides, assurées par des véhicules « haut de gamme » , équipés de la wifi, de prises électriques, climatisés…. Cette offre étant construite autour des liaisons ferroviaires Rennes-Paris.

 

Vite dit :

Les liaisons Fougères – Rennes font partie de notre quotidien.

Cette liaison – tous modes de transports confondus – concerne chaque jour 2 500 habitants du Pays de Fougères qui travaillent en Rennes Métropole (dont 1 300 à Rennes), 900 habitants de Rennes Métrople qui a contrario viennent travailler en Pays de Fougères, 800 étudiants fougerais qui font régulièrement le trajet vers leurs lieux d'études à Rennes et inversement 200 jeunes du pays rennais qui étudient à Fougères…

Transport-Bus-liason-rapide-BMarboeuf.jpg

Bernard Marboeuf, président de Fougères Agglomération, conseiller régional

La liaison Fougères Vitré assurée par le réseau de cars Ilenoo concerne aujourd'hui 26 300 voyageurs /an. La liaison devrait être optimisée comme celles avec Pontorson, Saint Georges de Reintembault. « Une optimisation de la liaison avec Vitré est attendue, a rappelé Bernard Marboeuf, président de Fougères Agglomération. Dans le cadre notamment d'une réflexion visant à développer un campus des formations entre Fougères et Vitré. »

Autre priorité :  le renforcement des liaisons internes au territoire, Louvigné / Fougères / Montours... avec l’affirmation du point dit «multi-nodal» de Romagné. C’est à dire : un point de rassemblement pour les différents moyens de transports, arrêt car liaison rapide, aire de covoiturage notamment... à l’entrée de l’autoroute.

Oui-Go vers Paris « intra muros »
Aujourd'hui 2 allers-retours sont organisés en liaison Rennes – Ile de France. Dès décembre, 1 aller-retour sera proposé Rennes- Paris Montparnasse.

 

 

 

Transports-car-liaison-rapide1.jpg