Fougères agglomération accueille des réfugiés ukrainiens

Ukrainiens.jpg
Huit Ukrainiens sont accueillis à la base de loisirs de Chênedet

 

Huit Ukrainiens accueillis par Fougères Agglomération

Depuis quelques jours, ils bénéficient d'un peu de répit. Huit Ukrainiens ayant fui la guerre sont arrivés dans le Pays de Fougères après un long voyage et un transit par Paris.

Un homme seul, une femme seule, une femme avec deux ados et une famille de trois personnes dont une petite fille sont hébergés dans un gîte de la base de loisirs de Chênedet, propriété de Fougères Agglomération.

Mardi 3 mai, le sous-préfet, Didier Doré, Patrick Manceau, le président de Fougères Agglo et Laurent Denouel, directeur de Coallia, missionnée pour la coordination et l’accompagnement des réfugiés, sont allés leur rendre visite.

Le sous-préfet a souligné l'effort significatif de Fougères Agglomération qui met, pour l'instant, un gîte à disposition. D'ici quelques jours, un deuxième gîte d'une quinzaine de places sera également proposé.

Des démarches administratives

"Lorsque nous avons été sollicités, nous n'avons pas hésité un seul instant, a déclaré Patrick Manceau. Nous avons une forte tradition de solidarité dans le Pays de Fougères."

Rappellons que les élus communautaires avaient également débloqué une aide de 10 000 € en faveur de l'Ukraine lors du conseil d'agglomération du 7 mars 2022.

Les huit UKrainiens hébergés ont d'ores et déjà pu commencer leurs démarches administratives, accompagnés par un travailleur social de Coallia. "La première chose est de leur donner un statut avec une attestation temporaire de séjour de 6 mois. Une carte leur a également été délivrée pour bénéficier de l'allocation pour demandeur d'asile qui s'élève à 6,80 € par jour", indique le sous-préfet.

L'attestation temporaire permettant aux Ukrainiens de travailler, des échanges sont en cours avec plusieurs entreprises du territoire. L'une des femmes accueillies est d'ailleurs couturière depuis 20 ans et souhaite ardemment travailler.

Vers un logement autonome

Pour l'instant, la durée du séjour des huit Ukrainiens n'est pas déterminée. "Il s'agit d'un hébergement collectif qui va leur permettre de se poser, prendre le temps de faire les démarches administratives, ouvrir leurs droits... mais le but est de les diriger vers un logement autonome", poursuit le sous-préfet.

Outre les solutions de logements avancées par les collectivités, près de 200 propositions de logements privés ont été recensées sur le territoire de Fougères-Vitré.

Rappelons que depuis le début du conflit, 600 adultes et 300 enfants ukrainiens ont été accueillis dans le département.

 

 

 

Image actualite : 
Ukrainiens.jpg